Par ces temps de crise et autres problèmes de banquier qui nous retombent dessus, nous voilà confronté à un manque certain d’adrénaline. Du coup, les jeux sont là pour nous en proposer un peu.

Les amateurs de jeux vidéo peuvent parfois nous pondre de biens jolies petites merveilles. Et voici, tout frais sorti du monde indie, 2 jeux qui se proposent, justement, de vous faire remonter le trouillomètre au plus haut. Vous ne me croyez pas ? Regardez…

La peur du noir

Promenons-nous dans les bois pendant que le aaaaaaargh. Voilà Slender, le jeu qui fait peur.

Slender se passe dans une forêt, la nuit. Vous devez retrouver 8 notes cachées un peu partout. Et, c’est là que ça devient coton, si vous perdez, vous recommencez depuis le début : il n’y a pas de sauvegarde. Stress garanti.

Tiré de croyances anciennes, ce jeu fait la part belle à nos petites peurs primaires : le noir, la solitude, le noir et encore le noir. Les graphismes ne sont pas franchement superbes et l’on pourrait même croire que le jeu tourne sur un banal Firefox en HTML5 / WebGL au même titre que ce superbe jeu reprenant la thématique lancée par Wipeout : HexGL. Mais je m’égare un peu. Revenons à nos arbres…

Tout ceci me fait penser qu’un jeu, pour être génial, n’est pas obligatoirement pourvu de graphismes magnifiques. Et qu’à l’inverse, de beaux graphismes peuvent parfois cacher un jeu tout pourri, mais beau… Tout pourri quand même… Mais beau. Bref.

Le jeu est gratuit, alors allez-y, amusez-vous. Et il suffit de regarder quelques vidéos pour comprendre que le jeu fait peur. Ou alors ce sont les personnes sur les vidéos qui font peur. Je ne sais pas trop…

Slender Game

Slender Game

La peur du noir (encore)

Fibrillation est un autre jeu du même acabit : le noir, le noir et encore le noir. Bon, disons plutôt la pénombre. Les coins sombres.

Cette fois-ci, il y a de beaux graphismes (concluez ce que vous voulez). Une 3D parfaite, vraiment bien foutue. Des décors sympas et, surtout, une texture et des ombres à faire frémir le pauvre Michael Jackson dans Thriller (attention, version Indan, pas nidie !).

Le jeu est payant, mais pour moins de 2$ je pense que l’on peut faire un petit effort. C’est avec un petit budget de 180$ et 3 semaines que ce jeu a vu le jour. Pas de sang, ni de tête coupée. Pas de bras en purée ou de corps disloqué. Non, que du stressssss.

Fibrillation

Fibrillation

Mais alors ?!

Mais alors, si l’on recherche de l’adrénaline, ne serait-ce pas parce que notre vie manque un peu de piment ? Personnellement, je m’ennuie devant ces jeux et, je dois bien l’avouer, les vidéos des pauvres jeunes qui s’amusent à se faire peur me font à peine sourire. Mais je suis plié en 2 (voir plus) devant cette reprise de “Nuit de folie” façon… Heu… Non, je vous laisse voir.

Et vous, ces 2 jeux vous font peur ? Vous êtes à la recherche de sensations fortes ? Vous manquez d’adrénaline ? Dites tout !!!