Non, ce n’est pas un titre provocateur, c’est seulement la réalité. Google vient d’être condamné par la 3ème chambre du TGI de Paris pour contrefaçon.

Juste pour expliquer rapidement l’histoire (compliquée), Google a afficher dans son moteur de recherche d’images une photo (de Patrick Bruel) appartenant à un photographe (bin oui, les photos sont faites par quelqu’un). De plus, la photo étant réduite, elle était de mauvaise qualité et ça, bin c’est pas bien.

Du coup, le photographe porte plainte et hop, Google se retrouve à devoir verser 10 000 euros au titre de l’atteinte à ses droits patrimoniaux et 10 000 euros pour l’atteinte portée à son droit de paternité et à l’intégrité de l’œuvre.

Alors là, je me pose quand même des questions :

  • Google images permet de trouver des images sur le net, c’est son rôle et tout le monde est satisfait de ce rôle. Si il devait chanter, par exemple, alors on serait en droit de trouver qu’il ne rempli pas son rôle puisqu’il se limiterait à nous afficher des images plutôt qu’à chanter. Mais il n’en ai rien, il affiche des images.
    Mieux que ça, il les affiche en petite taille histoire de ne pas avoir 18 images de 3000×3000 pixels sur notre écran et de ne plus pouvoir s’y retrouver. Bref, il fait son boulot au mieux et ne chante pas.
  • Le juge fait son boulot au mieux, il juge. Si il était dans l’incapacité de juger parce que, par exemple, il ne connaitrait pas la technologie à la mode en ce moment (internet), il ferait appel à un professionnel, cela me semble évident, n’est-ce pas. Il fait donc bien son boulot et ne chante pas non plus.
  • Le photographe, lui, fait son boulot, prend des photos et les revend au plus offrant, il fait attention à ne pas les laisser traîner sur internet car sinon il devrait mettre en place un fichier “robots.txt” interdisant aux moteurs de recherche d’indexer ses images et ça lui ferait perdre beaucoup de temps et d’argent, alors il se limite à prendre des photos et à les revendre au plus offrant. Il fait bien son boulot et, de temps en temps, pousse une chansonnette, mais ne se prend pas pour un chanteur pour autant.

Mais alors, si tout le monde fait bien son boulot dans cette histoire, qui l’a mal fait ?!

Source : http://www.legalis.net/article.php3?id_article=2774  – navré, je ne peux pas mettre un lien hypertexte car le site en question interdit les liens hypertextes vers son site sauf vers la page d’accueil et sous la forme d’une image. Je me demande alors : si je fais une citation du contenu du site (d’après la convention de Berne, j’ai le droit de citer pourvu que je cite ma source), dois-je ou non indiquer ma source?!

L’illustration provient du site Gouik que j’apprécie beaucoup et qui autorise les liens vers n’importe qu’elle page de son site, un peu comme si il était sur internet et qu’il était fait en HTML (d’où la définition de HTML…)