Y’a des annonces comme ça qui me rendent tout joyeux (enfin, encore plus de d’habitude) : on va pouvoir faire la fête du 14 au 22 mars 2009.

Et pourquoi donc ?! Parce que ce sera la fête ! Oui, mis pas n’importe quelle fête : la fête de l’internet !

Ouais ! … (flop total… je sors doucement lorsqu’un gros bras me rattrape et me ramène sur le devant de la scène en me disant très gentiment : tu viens de foutre ta merde mon p’tit gars, tu assumes ! Me revoilà donc, car j’assume… moi… snif…).

C’est donc la Délégation au usages de l’internet qui lance cette fête en partenariat avec Villes internet. Et bien moi, je dis chapeau. Car oser lancer une fête sur un truc virtuel et espérer qu’il y aura du monde, c’est fort. Je lancerai bien la fête des jeux en ligne alternatifs, mais on risque de m’accuser de faire une différence entre “jeux alternatifs” et “Jeux web” ou encore d’avoir écarté telles ou telles personnes et que donc ma fête n’est pas légitime… Bref. On retrouve tout ce qui fait la force des français ici bas. Et comme j’en fais parti, je vais donc critiquer la fête de l’internet (pouf pouf…).

Parce que bon. Elle est organisée finalement par le gouvernement cette fête. Alors c’est sympa d’organiser des fêtes sur une thématique que l’on casse régulièrement et notamment en mettant en place la “riposte graduée” qui est un projet de modification du droit français dont l’objectif est de permettre la tenue de campagnes de traque, d’avertissements et de répression de masse ciblant les internautes partageant sur internet de la musique et des films sans autorisation (je reprend mon souffle et vous aussi). Oui oui. Et ce en bafouant les droits de l’homme, encore une fois devrais-je dire, car l’internaute ne pourra se plaindre qu’après sanction. Même pas de jugement, pas de défense possible, niak niak ! Pour le pays des droits de l’homme, ça fait mal.

Alors, pour que cette fête soit totale, il faudrait que l’ensemble des acteurs fassent une chose incroyable du 14 au 22 mars 2009, journées de cette fête où les institutions prendront le temps de faire des portes ouvertes à tout le monde (enfin, en même temps, le petit village qui n’avait pas jusque là les moyens de se payer internet ne les aura pas plus aujourd’hui, surtout avec les charges qui tombent sur lui…), il serait de bon ton de faire le “Black-out” dont parle “La Quadrature du Net“. Et là, ce serait marrant. Mais je me doute bien que parmis tout nos petits jeux entièrement gratuits, peu s’y risquerait sous peine de perdre un peu d’argent (pouf pouf… La “quadrature”…). Alors quoi ?! M’enfin les jeunes ?! Y’a plus de millitants parmis vous ?! La lucarne vous a ramollie le cerveau ? La communication du verlant vous a pris au piège ?! Allez ! Juste un petit effort : changez simplement la page d’accueil et laissez une sortie vers votre site histoire que vos visiteurs ne soient pas trop désarçonnés. Allez quoi ! Arrêtez d’être des moutons, soyez des brebis galeuses ! 🙂

En attendant que la France devienne un plus mauvais élève qu’elle ne l’est, vous pouvez utiliser ce site (tant qu’il est accessible) qui permet de voir les sites blacklistés à travers le monde.