“C’est en faisant n’importe quoi que l’on devient n’importe qui” est la devise de Remi Gaillard.

Je n’approuve pas vraiment tout ce que fait ce gars, mais bon, il est vrai que c’est très souvent marrant. Malheureusement au détriment d’autrui. Disons qu’il ose faire ce que la bonne morale nous interdit de faire (est c’est tant mieux).

Bref. La n’est pas le sujet, il doit avoir suffisamment de problème comme ça.

Le voilà déguisé en Mario chevauchant son Kart dans une vidéo toujours plus délirante les unes que les autres :

Bon. Sorti de ça, j’avoue qu’il y a des petites merveilles. J’adore par exemple “People are strange”. Géniale !