Avoir des noms de domaine gratuits et à volonté, c’est possible… Enfin, sur son ordinateur uniquement ! Mais c’est déjà pas mal, surtout pour un développeur qui cherche à tester ses sites en situation réelle.

Le fichier magique : hosts

C’est lui, le coupable. C’est surtout grâce à lui que vous allez pouvoir vous inventer des noms de domaine et les utiliser sur votre ordinateur, voir sur votre réseau intranet.

Pour les heureux possesseurs de Windows, vous trouverez, normalement, ce fichier dans le dossier « Windows\system32\drivers\etc\« .

Pour ceux qui ont la chance de travailler sous Linux, vous le trouverez dans le dossier « /etc/« .

C’est un fichier texte, tout ce qu’il y a de plus simple. Faites-en une copie au cas où et éditez-le avec votre éditeur de texte préférez (évitez Word quand même!).

Ajoutez une ligne avec l’adresse IP de votre ordinateur. Attention, l’adresse locale. Donc, normalement : 127.0.0.1

Ajoutez à la suite une tabulation puis le nom de domaine que vous souhaitez. Par exemple : www.google.local

127.0.0.1     www.google.local

Désormais, lorsque vous taperez ce nom de domaine dans votre navigateur, vous serez redirigé sur votre ordinateur. Il ne vous reste plus qu’à configurer votre Apache pour qu’il fasse pointer ce nom de domaine vers le dossier contenant votre site internet et le tour est joué.

Vous pouvez en mettre autant que vous le souhaitez.

Rajoutez un « # » devant une ligne pour la mettre en commentaire.

Et pas la peine de redémarrer votre ordinateur. C’est effectif tout de suite (Windows et Linux).

Et pour un serveur distant ?

Si vous souhaitez faire pareil non pas avec votre ordinateur, mais avec un serveur distant, il suffit d’indiquer l’adresse IP de ce serveur.

L’intérêt, dans ce cas, c’est de pouvoir tester en « vrai » avant même d’avoir acheté le nom de domaine. Et vous serez le seul à pouvoir le faire. Pratique également si vous avez une section administration qui ne doit pas être vu par d’autres (ça ne protège pas, mais c’est toujours un plus).

Très utile également lorsque vous changez de serveur : faites pointer les noms de domaine sur le nouveau serveur, mais juste avec votre fichier hosts. Cela vous permet de tester le nouveau site sans avoir à faire pointer le vrai nom de domaine pour tout le monde. Une fois que tout est validé, faites pointer les vrais noms de domaine (et supprimez les lignes de votre fichier hosts).

Conclusion

Pratique, simple et sans réel danger pour l’ordinateur, voilà de quoi vous amusez quelques temps.

D’ailleurs, certains virus utilisent ce fichier pour faire pointer des noms de domaines vers d’autres sites. C’est l’une des techniques de phishing. Profitez-en pour vérifier que votre fichier host n’en contient pas…

Share This