Vous connaissez tous le « Speed Dating« , qui permet de discuter, voir de rencontrer l’âme sœur, en quelques minutes. Je viens de tester ce concept adapté aux développeurs, porteurs d’affaire et investisseurs.

Je me suis présenter en tant que porteur de compétences (développeur Php / JavaScript, front et back, avec une bonne connaissance de toute la chaîne de production d’un site internet). Je suis, en effet, à la recherche de projets sympas. Bref.

Cette soirée SeedNetworking se passait au Devoxx France, le 17 avril 2014. Le lieu rêvé pour les développeurs qui aiment les conférences et pour les recruteurs qui aiment les développeurs qui aiment les conférences.

Quelques heures avant la fin des inscriptions (gratuites), toutes les places pour les porteurs d’affaire étaient distribuées. Par contre, il restait encore plus de 50 places pour les développeurs. Il me semble qu’il y avait environ 70 places pour chaque catégorie.

On peut donc se poser plusieurs questions :

  • est-ce que les développeurs n’osent pas faire le premier pas ?
  • est-ce que les développeurs ont tous un travail ?
  • est que les développeurs étaient au courant ?
SeedNetworking

SeedNetworking

La réponse est venue un peu plus tard, lorsque la soirée a commencé : les conférences venaient de se terminer et les organisateurs sont aller chercher des développeurs à la sortie pour combler le manque. Mais manque il y avait malgré tout.
Non, il y a peu de développeurs libres et c’est un métier très demandé.

De ce que j’ai pu entendre, les porteurs d’affaire recherchaient surtout un associé. Une personne prête à s’investir dans l’affaire. Un bras gauche ayant une très bonne connaissance technique et, surtout, multi-compétences.

Ces développeurs se font rares et pour cause : le métier se segmente et se spécialise de plus en plus. Rares sont les développeurs capables de faire du front, du back, de régler des problèmes de serveurs, d’utiliser Photoshop et d’aller parler au client final. Le couteau Suisse du développement en quelque sorte.

Et quand on a une bonne partie de ces compétences, les tarifs grimpent très vite.

Il est donc difficile pour des startups qui n’ont aucune visibilité financière de s’engager sur des salaires importants. Mais, en même temps, il est difficile de démarrer une affaire en prenant des personnes externes pour réaliser le cœur du projet : les risques sont grands.

Entendre des porteurs de projets vous raconter leur histoire en 7 min, c’est amusant. Ils ne sont pas tous rôdés à cet exercice (pas facile).
L’organisation n’était pas très au point malheureusement : ce fût vite le chaos et personne ne savait qui était développeur ou porteur d’affaire. Les 7 min étaient vite dépassées. Il aurait fallut laisser un groupe fixe et l’autre groupe tourner, par exemple. Peut-être la prochaine fois.

Nous avons même eu droit à un buffet bien sympa juste après : fromage, charcuterie, vin. Un dance floor et même des masseurs (et masseuses). Je n’ai pas testé, mais ça devait être bien.

Je n’ai pas trouvé mon bonheur et je suis donc encore libre (pour ce qui concerne la recherche de projet du moins). Donc, si vous recherchez un développeur Php / JavaScript / JQuery (et autre…), ancien directeur technique, passionné et « force de proposition » (comme on dit maintenant), je suis libre pour du mi-temps. Surtout si votre projet parle un peu de jeux web, que vous êtes vous même passionné et que vous n’êtes pas un accro aux acronymes.

Share This