En 2001, lorsque j’ai lancé Active Fighting Club (arrêté en août 2010), un jeu où l’on incarnait un manager de combattants en arts martiaux, je voulais que tout le monde s’y retrouve. Pas seulement le joueur acharné qui arrivera à battre tout le monde en jouant le plus possible, mais également celui qui viendrait jouer de temps en temps, ne serait-ce que 5 min par jour.

L’idée était simple : il y a autant de façons de jouer que de joueurs.

L’idée de départ

C’est en partant de ce constat que j’ai commencé à mettre en place des classements de toutes sortes afin que même le plus nul des joueurs (suivant la définition qu’un joueur « nul » est un joueur qui n’est pas dans le TOP 10) aurait son TOP à lui. Est né alors un classement dont j’allais trôner tout en haut durant très longtemps : la plus longue série de défaites.

C’est idée n’est pas de moi. C’est une idée vieille comme le monde (et peut-être même plus). Mais, finalement, trop peu utilisée dans nos jeux.

Médailles AFC

Voici quelques classements que j’avais mis en place sur AFC : les teams les plus populaires, les teams avec le plus de membres, les parieurs les plus actifs, les TOP 10 par âge (âge des combattants), le nombre de jours consécutifs en première place du TOP 10, le plus grand pourcentage de combats gagnés, le plus grand pourcentage de combats perdus, …
La liste complète est visible sur le site archive. C’est ainsi que pas moins de 88 classements permettaient aux différents joueurs de ce voir au moins une fois dans un TOP, même si ce TOP était plutôt un FLOP.

L’intérêt d’avoir pas mal de classements est évidement de permettre à chaque joueur de trouver son bonheur et de ne pas avoir l’impression désagréable d’être à la traîne. Il a un but à atteindre.

Il ne faut pas pour autant laisser tomber le classement principal qui est nécessaire aux joueurs « hardgamers« . Le joueur inconditionnel doit s’y retrouver. Et malheur à vous si il perd sa place !

Des classements pour tous les jeux

Les classements demandent qu’il y ait des confrontations entre les joueurs. Il faut une compétition. Mais même si votre jeu n’en a pas, il est toujours possible d’en créer de façon très simple : les joueurs qui se connectent le plus souvent, les derniers inscrits (et oui, ce peut-être un classement), les lèves tôt (attention toutefois à l’heure qui est prise en compte : celle du serveur ou celle des joueurs, qui peut-être truquée), ceux qui participent le plus au forum, …

Il existe plein de formes possibles pour ces classements. Si votre jeu ne se prête pas à des classements, vous pouvez mettre en place des « trophées » comme l’a fait récemment Kéké pour le jeu Magdales.

Les trophées sont des marques récompensant un joueur pour avoir accompli une action bien précise. Cela peut aller du simple fait de s’inscrire au jeu (trophée temporaire du dernier joueur inscrit ou trophée de l’inscription réussit) au plus complexe : réussir une série de quêtes dans un temps limité à une période donnée (trophée du tarzan hardcore gamers).

À savoir : un trophée est, généralement, acquis définitivement. Vous pouvez créer des trophées temporaire, mais dans ce cas, donner leur plutôt le nom de « ceinture » comme dans certains sports comme la boxe ou le catch (très à la mode ces derniers temps). Libre ensuite à vous (créateur du jeu) ou au joueur de remettre son titre en jeu, ce qui peut ensuite lui valoir de la popularité par exemple.

Les ceintures ou trophées temporaires sont une bonne alternative aux trophées ou aux classements. Ils peuvent d’ailleurs être combinés à ces derniers. Vous pouvez créer le trophée du jour : le dernier à faire une action gagne le trophée du jour. Et vous pouvez ensuite faire un classement des joueurs ayant gagnés le plus de trophée du jour.

Grades militaire

Grades militaire

Les titres sont un peu moins utilisés, mais ils peuvent être vus comme des trophées. Il faut que votre jeu se prête à ce système. Les jeux de conquêtes s’y prêtent bien et il est alors possible d’utiliser, par exemple, des titres de noblesse en fonction du nombre de campagnes remportées : Duc, Marquis, Comte, Vicomte, Baron, Banneret, Chevalier, …
Si votre jeu est un jeu de guerre, vous pouvez également utiliser les grades militaires : Général des armées, Colonel, Commandant, Capitaine, Lieutenant, Aspirant, … Dans ce cas, vous n’aurez pas à vous embêter pour trouver une représentation, sauf si vous vous inventez un système de grades propre à votre jeu.

L’affichage, le « Hall of Fame »

Les classements doivent être visibles par tout le monde, y compris les visiteurs non inscrits. Cela donne une valeur aux classements : « Va voir sur ce classement, regarde le premier… C’est moi ! et oui ! »
N’importe qui peut montrer ses prouesses et il sait que n’importe qui peut les voir.
Cela permet aussi d’attirer de nouveaux joueurs qui vont vouloir apparaître dans l’un des classements.

Trophées Active Fighting Club

Trophées Active Fighting Club

Il ne faut pas oublier de donner une hiérarchie à ces classement, sans quoi ils perdront leur valeur intrinsèque. Si le classement des meilleurs joueurs se trouve au même niveau que le classement des derniers inscrits, ça n’a aucun sens. C’est la profusion qui va faire perdre un sens aux différents classements. Il faut donc classer les classements (wouarf wouarf…).

Il est également sympa d’afficher en page d’accueil quelques classements.

Chaque classement n’est pas obligé de prendre en compte l’ensemble des joueurs. Il peut-être limité aux n premiers joueurs. Dans ce cas, il est également sympa de rajouter des « médailles » or, argent et bronze pour les premiers. Une petite médaille, à côté du pseudo du joueur, permet d’un coup d’œil de voir une hiérarchie au sein même du classement. Cette décoration permet également de ne pas se limiter à 10 joueurs : la médaille d’or pour les 10 premiers, argent pour les 10 suivant, etc.

Les trophées, pour qu’ils aient une valeur, doivent être représentés sur la fiche des joueurs et dans un classement récapitulatif. Ils doivent aussi prendre forme : une image représentant le trophée. Le joueur doit pouvoir identifier ce trophée. Et plus les trophées seront joliments représentés et plus ils auront de l’importance au yeux des joueurs.

Il est possible, par exemple, de mettre un fond couleur aux trophées en fonction de leur difficulté à être obtenu, un peu comme les difficultés des pistes de ski : « Le Trophée de la gamme noire étant alors le plus prisé. Celui de la gamme rouge n’est plus pour les hardgamers. Quant au vert, c’est pour les noobs… »

Vous pouvez alors créer une page avec la liste des trophées et le nombre de joueurs ayant ces trophées. Un clic sur le trophée et vous avez accès à la liste des joueurs en question. Un clic sur un joueur et vous avez accès à la liste de ses trophées. un clic sur l’un de ses trophée et vous revoilà sur la liste des joueurs ayant ce trophée, etc.

Le joueur, le joueur, le joueur

Votre jeu a été conçu pour les joueurs, pas pour vous. Si ce n’est pas le cas, il va falloir revoir la copie.

Les joueurs aimeront votre jeu si c’est réciproque. Cela peut sembler simpliste, mais l’idée est là : si le joueur n’a pas de but dans votre jeu ou que les buts à atteindre sont trop compliqués ou demandent trop de temps à consacrer au jeu, les joueurs occasionnels ne resteront pas et les hardcores gamers seront déçu à un moment ou à un autre car il n’y a qu’une seule première place.

Si, au contraire, votre jeu propose cette fameuse première place, mais également plusieurs autres premières places, tout les joueurs pourront s’y retrouver. Combinez les classements, les trophées, les ceintures, les titres ou les grades et votre jeu prendra une toute autre forme.

Je vous propose de continuer cette discussion directement sur le forum de Jeux-Web.com : vous pourrez nous donner des exemples utilisés dans vos jeux ou des idées qui n’ont pas encore été mise en place…

Share This