Le statut d’auto-entrepreneur était déjà une belle avancée pour ceux qui souhaitent se lancer dans une activité sans réellement savoir si ça va marcher ou pas. Ce nouveau statut permet d’aller plus loin. Il est la suite logique du statut d’auto-entrepreneur.

Dans notre domaine, internet, il n’est pas rare de voir des jeunes auto-entrepreneurs se lancer tête baissé en se disant : « J’ai le projet génial qui va révolutionner le monde ! ». C’est très certainement vrai, mais la réalité montre que, finalement, très peu de projets sont viables. Le statut d’auto-entrepreneur a été fait dans ce but (et aussi celui de payer les impôts plutôt que de planquer les quelques deniers durement gagnés et pas suffisant pour vivre) : vous testez, vous essayez et vous vous plantez ou vous gagnez.

Le problème se trouve plutôt pour ceux qui ne se plantent pas. Le statut d’auto-entrepreneur limite cruellement les gains à environ 2000 euros par mois (il faut aussi retirer les impôts sur cette somme). Ce qui fait de ce statut un statut de « mise en attente ». Si vous gagnez, alors vous passez en SARL ou autre. Sinon, vous stoppez et redevenez employé.

Le nouveau statut EIRL vous permet de ne plus avoir de limite de gain tout en préservant votre patrimoine (ce qui n’est pas forcément le cas pour les entrepreneurs en nom propre).

La loi vient de passer. Le statut sera opérationnel au 1er janvier 2011. Nul doute que beaucoup d’auto-entrepreneurs chanceux (ou visionnaires…) vont passer par cette solution.

A suivre de près donc !

Pour plus d’information :

(ps : ne me demandez pas pour la photo d’illustration, je ne savais pas quoi mettre. Mais elle est de moi…)

Share This